Eugène Boudin. L’Atelier de la lumière

Au MuMa – musée d’art moderne André Malraux
17 AVRIL > 20 MAI 2016
Dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste


JEUDI 21 AVRIL
Inauguration + performances :: 18h30

  l’événement facebook !


 

Sound ∆ ƒields : Présentation

Sound ∆ ƒields : Expérience

Création Le Clair Obscur
Note d’intention de Frédéric Deslias

L’expérience S∆W propose une approche plasticienne du son, qui n’est pas la musique, parce qu’il induit d’abord pour le spectateur une écoute non linéaire, : Le spectateur compose sa propre partition, et parce que ces sons, comme des matières, comme des couleurs, ne sont pas inscrits linéairement en séquences dans le temps mais s’écoulent indéfiniment dans l’espace. Plutôt du coté de la peinture sonore, mon approche est non-musicale, non-littéraire, non-théâtrale. Si parfois apparaitront des mots, ceux-ci comme des cartels ne sont de suggestifs et disparates.

Coté composition, dans un exercice cette fois plus proche du « Field Recording » (paysage sonore) ou de la création électroacoustique (travail de textures à partir de sons naturels) que du travail de synthèse en studio, dans une écoute très proche du réel, dans une attention extrême portée aux sensations du réel, grâce à cet effet grossissant qu’est l’effet de zoom du micro (ou bien de dé-zoom panoramique), je cherche à saisir le travail des sensations qui a tant fasciné Eugène Boudin.

L’idée de peindre autrement pour de saisir ce qu’il a su capter dans ses tableaux : ces fenêtres ouvertes, inondées d’air, de nature, et de lumière.

Pour cela suivant la démarche analogue du peintre et son chevalet, j’irais capter dehors mes sons pour les juxtaposer, pour les apposer ensuite dans un même espace temps de l’exposition. Je prendrai soin toutefois à ne pas enfermer mon regard sur l’œuvre de Boudin en évitant tout didactisme, mais en cherchant plutôt à éveiller les sens et les champs de perception. Ma démarche n’est donc pas naturaliste, je ne cherche pas à reproduire une réalité mais à rendre autrement sensible la peinture et la nature.

Partenariats sur Le Havre

En partenariat avec Le TÉTRIS et l’association PiedNu, plusieurs pistes de public pour des projets d’actions culturelles et une carte blanche d’artistes sont envisagées :

Scolaires
• Lycée technique autour de l’électronique, la transmission (Lycée Siegfried)
• Workshop avec 10 étudiants de l’École d’Arts et Design du Havre.

Milieu associatif
• L’association Piednu rayonne depuis 10 ans sur le territoire havrais autour des musiques nouvelles et improvisées. Un partenariat artistique est mis en place.

Eugène Boudin

« Tout au long de sa vie, Eugène boudin a beaucoup écrit. Lettres, carnets, journaux et même une courte autobiographie, nous renseignent sur l’homme, sur ses relations, sur son métier et ses aspirations artistiques. L’exposition entend mettre les œuvres de ce pionnier de l’impressionnisme en regard des exigences et des réflexions exprimées par ses écrits.
 Boudin oriente ses recherches vers une conquête de la lumière naturelle, laquelle le conduira jusqu’aux frontières de la peinture pure.

Avec une centaine d’œuvres (aquarelles, pastels, dessins, peintures…), cette exposition sera également l’occasion d’affiner la connaissance de l’œuvre et donc de rendre plus sensible le portrait de l’artiste. »

Commissariat d’exposition :
Annette Haudiquet.
Commissariat scientifique :
Laurent Manoeuvre
et Anne-Marie Bergeret